Musique

La Grande Illusion 2017 / Kent Coffret intégral des albums studio 1982-2013 2015 / Kent Nouba Live 2014 / Intime Collection Deutsche Tournee 1998 2014 / Intime Collection Le temps des âmes 2013 / Kent Circuit électrique 2012 / Intime Collection Made in China 2011 / Intime Collection Panorama 2009 / Kent L'Homme de Mars 2008 / Kent Inoxydable 2007 / Starshooter Bienvenue au Club 2005 / Kent Live 2004 / Starshooter Je ne suis qu'une chanson 2002 / Kent Cyclone 2000 / Kent Enfin seuls ! 1999 / Kent Metropolitain 1998 / Kent Nouba 1996 / Kent Kent en scène 1995 / Kent D'un autre Occident 1993 / Kent Tous les hommes 1991 / Kent Récital 90 1991 / Kent À nos amours 1990 / Kent Le mur du son 1987 / Kent Embalao 1985 / Kent Amours propres 1983 / Kent Pas fatigué 1981 / Starshooter Chez les autres 1980 / Starshooter Mode 1979 / Starshooter Starshooter 1978 / Starshooter

Amours propres

Kent

  (c) Phil Pressing

1983
Starshooter s’accorde un break après cinq années d’activité incessante. Nous sommes fatigués, nous nous posons des questions, nous ne savons plus où nous allons. J’en profite pour partir au Cameroun en solitaire, histoire de vraiment prendre de la distance. Je crois que si je m'étais senti utile à quoi que ce soit là-bas, j’y serais resté. Ce ne fut pas le cas.
À mon retour, je rentre en studio pour enregistrer un disque de vacances, sans prétention, avec des amis musiciens : Marc « Juby » Joubert de Jungle à Ferraille à la guitare ; Cyril Wiet et Yves Lerolland du groupe Ticket à la section rythmique. Je renoue avec Michel Zacha pour la réalisation.
Parmi les chansons, « Partout c’est la merde » apparaît comme un hit à la maison de disques qui le propose en single avant l’album. Le titre passe pas mal en radio. Lorsque l'album "Amours Propres" sort enfin, Starshooter n’existe plus. L’album s’appelle ainsi car, dans le même temps, parait mon premier album de BD intitulé "Sales Amours".

Écouter, acheter, télécharger

 Acheter sur Amazon    Acheter sur iTunes  

 

Titres & Paroles

1. Long, long, long

Long, long, long

Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Un jour de déprime ou un jour de dédain
J'en ai eu marre de mon train-train
Alors je décidai ayant tout à gagner
D'aller prendre le train

Pas de fille accoudée au bar encore un lapin
Ou un lézard de trop cette fois j'en ai marre
Brosse à dents chemises jeans et slibards
Personne à qui faire la bise alors je pars
Pour un

Long long long long long long
Voyage vers l'équateur
Pour un long long long long
Voyage vers le pôle nord


Le train c'est bien ça fait rêver
On voit des gares on voit des quais
Parfois par hasard sans trop l'faire exprès
On voit des on croise des
Des nanas babadioudé
Dans ce

Long long long long long long
Voyage vers l'équateur
Pour un long long long long
Voyage vers le pôle nord


Paumé dans un bled pas trop balisé
Par l'office du tourisme et de la santé
Je laisse couler les jours à l'horizontal
Dans un décor style
"Adieu le stress bonjour les bananes"

Et quand je repense à mon ancien boulot
J'ai de l'eczéma dans le cerveau
8 heures dans un bureau le cul meurtri
Et toutes ces heures dans un bar à attendre Suzie
C'était long long long long
Long long long long ma vie

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

2. Stupidités

Stupidités

Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Je pourrais dire qu'avant toi y'avait rien
Mais tout ça c'est des
Stupidités
Je pourrais dire que toi et moi ça fait qu'un
Mais tout ça c'est des
Stupidités
Combien sommes-nous accros à ta croupe
À devenir frappadingues
Combien sont-ils tous ceux qui se loupent
À te faire du gringue
Comment fais-tu pour que je n'en vois aucun
Tout ça c'est des
Stupidités
Comment fais-tu pour nous aimer un par un

Dolly Dolly parfois
Je pense que t'es cloche
Dolly Dolly mais même comme ça
Pour moi t'es too much

Je pourrais dire qu'après tout je m'en fous
Mais tout ça c'est des
Stupidités
Je pourrais dire que tu n'es qu'un bon coup
Mais tout ça c'est des
Stupidités
Combien sommes-nous accros à ta croupe
À en devenir maboul ?
Combien sont-ils tous ceux qui se loupent
À jouer leur "keep cool"

Dolly Dolly parfois
Je pense que t'es cloche
Dolly Dolly mais même comme ça
Pour moi t'es too much

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

3. Souvenirs majeurs

Souvenirs majeurs

Paroles : Kent Cokenstock)
Musique : Kent Cokenstock)


Comme un lézard à Christianshab
Incongrus dérangeants
Comme une guitare de Marquis de Sade
Volubiles et brillants
Mieux qu'un rêve caché à Genève
Bien plus anonymes et bien plus chers
Mieux qu'un bateau de reine avant-guerre
Sibyllins et si clairs

Ce sont les souvenirs majeurs
Qui nous lient et nous épient
Ce sont nos souvenirs majeurs
D'adolescents mineurs

Plus qu'un fusil moins qu'un jouet
Dangereux, désuets
Plus fort qu'un tank plus sûr qu'une banque
Insensibles au décès
Mieux qu'une étreinte à coups de reins
Comme une gifle un coup de poing
Aussi insidieux qu'un alcool
Grisant comme de la colle

Ce sont les souvenirs majeurs
Qui nous lient et nous épient
Ce sont nos souvenirs majeurs
D'adolescents mineurs

Changer de vie changer de corps
Perdre le pli perdre le Nord
Étaient nos seuls accords

Ce sont les souvenirs majeurs
Qui nous lient et nous épient
Ce sont nos souvenirs majeurs
D'adolescents mineurs

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

4. Je dis Bye bye

Je dis Bye bye

Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Je m'suis endormi devant la télé
Dans mes spaghettis c'est parfait
Tout en l'attendant
Tiens c'est étonnant
Ne me f'rait-elle plus d'effet ?
Avant je tremblais
Avant je ruais
Pour quelques secondes de r'tard
Maint'nant elle me trompe
Elle me casse les pompes
Elle ne rentre plus le soir

Je dis non non non
Ici n'est plus ma place
Je laisse tout tout tout
Mais ne laisse pas de trace
Bye bye


Je m'suis endormi devant ma machine
Le chef de l'usine me convoque
Tout en l'attendant
Comme c'est étonnant
Je ne fais pas une syncope
Avant je tremblais
Peur d'être viré
Pour quelques secondes de r'tard
Maint'nant j'arrive toujours à la bourre
Et repars très tôt le soir

Je dis non non non
Ici n'est plus ma place
Je laisse tout tout tout
Mais ne laisse pas de trace
Bye bye


Je m'suis endormi devant ma glace
Captivé par mon image
Tout en m'regardant
Tiens c'est étonnant
Je ne trouvais plus mon âge
Avant je tremblais
Quand les modes changeaient
Pour une couture de retard
Maint'nant je vis comme dans un placard
D'ailleurs j'en finis ce soir

Je dis non non non
Ici n'est plus ma place
Je laisse tout tout tout
Je laisse tout tout tout
Je laisse tout tout tout
D'ailleurs j'en finis ce soir
Bye bye

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

5. Partout c'est la merde

Partout c'est la merde

Durée : 03:28
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde


Jérémie vit dans les îles où il fait bon s'amuser
Pour les badauds du style "Club Méditerranée"
Sa maison est en bois derrière l'aérogare
Tôle ondulée sur le toit vue sur le dépotoir

Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde


Jérémie en a marre il veut voir le continent
Qu'il ne voit en photo que pour les élections
Ici il broie du noir l'a pas beaucoup d'argent
Il paraît que c'est mieux là-bas y'a du pognon

Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde


Jérémie maintenant habite vers Saint-Lazare
Il n'a pas plus d'argent mais travaille plus tard
Et plein d'emmerdements et tout un tas d'histoires car
Beaucoup de gens voient rouge ici quand on est noir

Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde en fait
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde
Partout c'est la merde

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

6. Haut et Bas

Haut et Bas

Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Ça commence pas comme un rêve d'enfant
Ta première culbute à 14 ans
À peine pour aimer
Surtout par curiosité
Pour cet instant
Ça finit pas comme un rêve d'enfant
Ta première fugue pour tes 15 ans
Car au lieu de briser
Ou fuir l'autorité
Tu rentres dedans

Haut et bas
Dans la vie y'a des hauts et des
Bas et au
ssi des moments où l'on tombe de
Haut et bah !
On s'habitue tellement aux coups
Bas et aux
Coups du sort qu'on n'en sort pas
On n'en sort pas
On n'en sort pas
Ho ho ho

C'est bien loin de tes rêves d'enfant
Le premier emploi premier argent
Le futile avancement que le patron te tend
Donnant donnant

Haut et bas
Dans la vie y'a des hauts et des
Bas et au
ssi des moments où l'on tombe de
Haut et bah !
On s'habitue tellement aux coups
Bas et aux
Coups du sort qu'on n'en sort pas
On n'en sort pas
On n'en sort pas
Ho ho ho

Et ton p'tit nouveau s'en va trop souvent
Dans son gagne-pain il perd tout son temps
Quand tu dis amour il répond argent
Son futur sous le fric te laisse sarcastique
Rêver encore rêver d'abord
Rêver encore ho ho
Rêver encore rêver d'abord
Car le temps manque
Y'a trop de banques
Y'a trop de branques
Qui se planquent
On n'en sort pas

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

7. Rabat-joie

Rabat-joie

Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


À chacun son tour de perdre la face
Face aux émotions qui filent
Philanthrope aujourd'hui demain rapace
Passe l'humeur et nous pile
Pilent nos amours qui du coup se cassent
Qu'à cela rien ne s'empile
Piloter sans l'autre, c'est déjà la tasse
Taciturne sur un fil

À chacun son tour
À chacun son Pearl Harbour
Tous ces sales amours
Qui jouent à l'abat-jour
Rabat-joie d'abat-jour


À chacun son tour de perdre la face
Face à nos caresses, hélas
L'astreignance de nos souvenirs ne passe
Pas si sûrement pas des masses
M'astiquer le remord en fermant les châsses
Chasse uniquement le décor
Des corps en papier glacé te remplacent
Placides copies d'alors

À chacun son tour
À chacun son Pearl Harbour
Tous ces sales amours
Qui jouent à l'abat-jour
Rabat-joie d'abat-jour

Clouseau musique c/o EMI Virgin Music

8. Smart

Smart

Durée : 03:14
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Tu es de tous les trains
Et tu sors tous les soirs
Hier pour toi n'est plus rien
Aujourd'hui c'est trop tard
La mode en vent de poupe
Les cheveux à la coupe
Les idées que tu révises
Dès que tu changes de chemise

Tu regardes ceux qui s'entêtent
Ceux qui font un choix
Un look les entête
Tellement qu'ils y croient
Et ils vieillissent avec
Tu les montres du doigt
Ou tu leur casses la tête
Parce qu'ils sont pas comme toi

Et tout ça pour rester smart
Pour pas passer pour une tarte
Garder en main la bonne carte
Avoir sa place dans les charts

Y'a aussi les amibes
Ceux qui n'ressemblent à rien
Tellement insipides
Qu'on ne les voit pas bien
Gris vêtus gris dedans
Cachés sous leurs cabans
Murés dans leur tergal
Ils n'aiment pas le scandale

Et tout ça pour rester smart
Pour pas passer pour une tarte
Garder en main la bonne carte
Avoir sa place dans les charts

Dans ce remous d'images
De boots et de boucan
Quand on tourne une page
On croit prendre 10 ans
Pour une histoire de veste
On se fuit comme la peste
Quant à chacun son truc
Chacun sa tête de turc

Et tout ça pour rester smart
Pour pas passer pour une tarte
Garder en main la bonne carte
Avoir sa place dans les charts

Editions Clouseau

9. Hic dans les comix

Hic dans les comix

Durée : 03:03
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Corto s'en fout
Sur la mer il s'enfuit
Quand les filles d'Asie
Se pendent à son cou

Difool se pâme
L'Incal dans les entrailles
C'est bien mieux qu'un rail
Ça pète la flamme

Spirou encaisse dans l'allégresse
Tintin s'éternise dans sa jeunesse
Astérix se pavane dans ses rixes
Quand moi j'abandonne tout au fisc

Blueberry rit
Des coyotes à foie jaune
Il boit et il cogne
Encaisse les paris

Blake Mortimer
Sont plus forts que les flics
Colonel Olrik
En devient amer

Spirou encaisse dans l'allégresse
Tintin s'éternise dans sa jeunesse
Astérix se pavane dans ses rixes
Quand moi j'abandonne tout au fisc

Y'a un hic
La vie est moins comique
Que dans les comix
J'en deviens maboul
Tellement ras-le-bol
C'est la goutte d'eau qui coule
Déglinguant ma boussole

Adèle Blanc-Sec
Joue les Bonnie-Bonnot
S'fait trouer la peau
Revient aussi sec

Natacha, Haaa !
S'habille haut et court
Elle brûle comme un four
On reste baba

Spirou encaisse dans l'allégresse
Tintin s'éternise dans sa jeunesse
Astérix se pavane dans ses rixes
Quand moi j'abandonne tout au fisc

Kebra ramasse
Mais s'en tire haut la beigne
Guitare et châtaigne
Concert dans les casses

Bob Fish assure
Ses enquêtes à la dure
Sa gonzesse est pure
Le reste est parjure

Spirou encaisse dans l'allégresse
Tintin s'éternise dans sa jeunesse
Astérix se pavane dans ses rixes
Quand moi j'abandonne tout aux filles
La la la la…

Editions Clouseau

10. Dans les iles

Dans les iles

Durée : 03:11
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Dans les îles
On n'finit pas à l'asile
Dans les îles
La vie doit être plus facile

Dans les grands magazines
Sur le mur des vitrines
Des lagunes en plein ciel
L'envolée des tarifs
Ou le prix d'un esquif
C'est pas demain soleil

Bye bye les belles expéditions
Sable et corail et horizon
Le crachin et les goémons
Ne te donnent plus l'illusion
D'être loin du bruit des camions

Dans les îles
On n'finit pas à l'asile
Dans les îles
La vie doit être plus facile

Regarder les avions
Le feu des réacteurs
Sur les pistes d'envol
Prier avec passion
Le dieu Aéroport
Pour qu'il t'enlève du sol

Et même quitte à en crever
Congelé dans l'train d'atterrissage
Tu as préféré t'oublier
Plutôt que de mourir trop sage
Finir une vie en image

11. Tiny Tinto

Tiny Tinto

Durée : 05:21
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Bertrand Darin


Manhattan et ses buildings
Tu connais
Les gratte-ciel tout en vitrine
Tu connais
Quand tu regardes en haut
Seul
Laveur de carreaux près du ciel
T’entends les dieux indiens qui t’appellent

Tiny Tinto
Tiny Tinto
Ho ho ho
Tiny Tinto
Ho ho ho
Cherokee tout là-haut

Pour faire écho les jours clean
Au soleil
Pour faire briller les buildings
On te paie
Mais tu regardes en haut
Seul
Laveur de carreaux près du ciel
T’entends les dieux indiens qui t’appellent

Tiny Tinto
Tiny Tinto
Ho ho ho
Tiny Tinto
Ho ho ho
Cherokee tout là-haut

Tes prairies sont ces buildings
Que tu veilles
Ton cheval est en leasing
Dans le ciel
Mais tu regardes en haut
Seul
Laveur de carreaux près du ciel
T’entends les dieux indiens qui t’appellent

Tiny Tinto
Tiny Tinto
Ho ho ho
Tiny Tinto
Ho ho ho
Cherokee tout là-haut
Cherokee tout là-haut
Cherokee là-haut

Editions Clouseau

12. West side

West side

Durée : 03:00
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Ne me parlez pas de style
Ne me parlez pas de score
Ne me parlez pas de scoop
Ni des nouvelles stars du scope

Ne me parlez pas d’amour
Ne me parlez pas d’émirs
Ni de crise car y’en a marre
Ni des news qui rendent amer

Mais parlez-moi plutôt du West Side
De la sueur des héros du West Side
Toutes les filles s’appellent Bardot au West Side
Et ceux qui veulent pas qu’on y danse
Sont des sacrés maqu’reaux

Ne me parlez pas d’emblèmes
Ne me parlez pas de blâmes
Ni de De Gaulle ni de Blum
Ne dis plus que j’suis bel homme

Ne me parlez pas d’Afrique
Ne me parlez pas d’mes fresques
Ni de mes tailleurs de froc
Qui ne parlent que de mes frasques

Mais parlez-moi plutôt du West Side
De la sueur des héros du West Side
Toutes les filles s’appellent Bardot au West Side
Et ceux qui veulent pas qu’on y danse
Sont des parfaits salauds

Ne me parlez pas de baffles
Ni de Hi-Fi ou je gifle
À tour de bras ceux qui m’ gonflent
Ne me parlez pas pour des nèfles

Mais parlez-moi plutôt du West Side
De la sueur des héros du West Side
Toutes les filles s’appellent Bardot au West Side
Et ceux qui veulent pas qu’on y danse
Jouent à la Gestapo

Ne me parlez pas d’amour
Ne me parlez pas d’émirs
Ni de crise car y’en a marre
Ni des news qui rendent amer
Ho ho ho ho ho…

Editions Clouseau

13. Tout petit doute

Tout petit doute

Durée : 03:15
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


’ai eu un
Tout tout tout petit doute
À mon premier jour d’école
Tout tout tout petit doute
À ma première heure de colle
Tout tout tout petit doute
Pour mon premier verre d’alcool
Tout tout tout petit doute
Quittant l’école

Dessous mes airs faussement à l’aise
Je suis loin d’être un balaise
Toujours la tête entre deux chaises
Pour un oui pour un non pour un rien
Face aux sourires engageants
J’hésite à tendre la main
Je suis devenu méfiant

J’ai eu un
Tout tout tout petit doute
Avec la toute première fille
Tout tout tout petit doute
Sur la franchise d’autres filles
Tout tout tout petit doute
Sur la constance des femmes
Tout tout tout petit doute
Qui tourne au drame

J’ai eu un
Tout tout tout petit doute
La première fois sous les spots
Tout tout tout petit doute
Vis-à-vis des nouveaux potes
Tout tout tout petit doute
Dès que je trouve une note
Tout tout tout petit doute
Sans antidote

Guérisseur chinois ou infirmière
N’arrange rien à l’affaire
Ma confiance a le mal de mer
Pour un oui pour un non pour un rien
Face aux sourires engageants
J’hésite à tendre la main
Je suis devenu méfiant

J’ai eu un
Tout tout tout petit doute
À mon premier jour d’école
Tout tout tout petit doute
Pour mon premier verre d’alcool
Tout tout tout petit doute
Avec la toute première fille
Tout tout tout petit doute
Sur la franchise d’autres filles
Tout tout tout petit doute
Vis-à-vis des nouveaux potes
Tout tout tout petit doute
Sans antidote

Editions Clouseau

14. Passion dans l'Est

Passion dans l'Est

Durée : 04:02
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock


Nos rendez-vous cachés
Eperdus et traqués
Dans ces rues grises le jour
Dans ces rues grises la nuit
Meublent encore ma vie

Nos baisers illicites
Loin de la politique
Loin du partage du monde
A ma gauche est mon cœur
Plus à gauche est ton sort

Passion dans l’Est
Passion dans l’Est
Passion dans l’Est
Passion dans l’Est

Cette voiture que l’on fuit
Garée sur notre vie
Dans laquelle l’idiot veille
Un œil sur sa tocante
L’autre sur notre planque

Ces policiers qu’on paie
Pour qu’ils nous foutent la paix
Pour qu’ils nous fassent pas d’ombre
Qu’ils ne salissent pas
Nos beaux rapports étroits

Passion dans l’Est
Passion dans l’Est
Passion dans l’Est
Passion dans l’Est

Attouchements naïfs
Comme un coup de canif
Sur une mitraillette
Comme le dessin puéril
De ma main sur tes cils

Un visa pour l’amour
N’admet pas le contour
Acéré des frontières
Mon passeport se périme
Sur notre absurde crime

Editions Clouseau

Crédits
Titres de 1 à 10 :
Kent : voix, guitare
Marc "Juby" Joubert : guitare électrique
Cyril "Jim Gutterton" Wiet : basse
Yves "Greg Gutterton" Lerolland : batterie
Michel Zacha : guitare, choeurs
Steven Shehan : percussions
Les frères Guillard : cuivres
Bertrand Darin : piano
Titres 11 & 12 :
Kent : voix,
Marc "Juby" Joubert : guitare électrique
Michel Zacha : guitare, choeurs
Bernard Paganotti : basse
François Auger : batterie
Georges Rodi : claviers
Réalisation : Michel Zacha
Ingé son : Vincent Chambraud
Enregistrés et mixés au studio de Flexanville

Titres 13 & 14 :
François Bréant : programmations, claviers
Patrice Tison : guitares
Manu Lacordaire : percussions
Pascal Arroyo : basse
Eric Giausserand : trompette
Réalisation et arrangements : François Bréant
Ingé son : Hervé Marignac
Enregistrés et mixés au studio Ramsès

Graphisme : Jacques Armand
(c) Photo : Phil Pressing
Photo réédition 2004 : (c) photo Petros Gondicas

(c) 1983 & 1984 Sony Music Entertainment France S.A.S
Rééditions 2004 (c) & (p) Sony Music Entertainment France S.A.S