Le Tour des Âmes Musique de l'artiste Kent,

pornjk.com tube600.com xpornplease.com redtube.social porn600.me porn800.me watchfreepornsex.com tube300.me



Le Tour des Âmes

2020

Intime Collection
Intime Collection

Le Tour des Âmes

INTIME COLLECTION 5
Le parti pris piano/voix de l'album LE TEMPS DES ÂMES est né un soir de juin 2012, sur la scène du Corbo à Berlin. À l'occasion de cette programmation, j'ai eu l'idée d'être accompagné au piano par Marc Haussmann qui vivait encore dans la capitale allemande. Un courant très fort est passé entre nous, mais aussi dans le public. J'ai décidé sur le champ de prolonger cet état de grâce en studio puis en tournée. Notre duo s'est produit en France, en Allemagne, en Suisse, en Belgique, au Japon et au Kazakhstan. Dans LE TOUR DES ÂMES, il y a des duos, des trios, des chansons en allemand, des reprises uniques, une grande illusion, un chagrin d'honneur et des oranges bleues en devenir, et même un inédit. C'est un collier de perles rares. 



Tirage limité, disponible à la vente uniquement sur le site à la rubrique le shop


EXTRAIT
EXTRAIT 1

Écouter, acheter, télécharger

 Acheter à la boutique  

Crédits

Marc Haussmann : piano
Corinne Douarre : chant sur 4, 5, 6, 7, 8
Lisa Zenner : chant sur 7
Boris Steinberg : chant sur 8

Enregistré entre l'été 2012 et l'hiver 2014
* 1er et 2 juin 2012 au Corbo Kleinkunstbühne (Berlin)
** 18 mai 2013 à la salle Édouard Herriot (Lyon)
*** 10 mars 2014 aux Trois Baudets (Paris)

Mixage et mastering : Marc Haussman
Photos : Lara Herbinia
Graphisme : Thomas Gabison

Durée : 03:49
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Romain Didier


Elle se lève juste avant les poules
Avant que le coq ne déboule
Pour donner à manger aux bêtes
Avant même de faire sa toilette

Elle va réveiller le gamin
Va chercher le lait et le pain
Bisous l'autocar le collège
Et les courses pour la ferme auberge

Le jour se lève sur la ville
Comblé du concert de la veille
Je dors d'un sommeil tranquille
La femme de ménage me réveille

Au croisement de nos existences
Quelque part sur les terres
De France

Après la traite il est allé
Mener le bétail dans le pré
Les pensées perdues dans l'éther
D'un prochain voyage au Niger

Pierrot revient de l'abattoir
Ils vont réparer l'abreuvoir
Ils parlent de brasser leur bière
En coupant du bois pour l'hiver

Le jour s'étend sur la ville
Je quitte l'hôtel pour la gare
Un SMS au bout du fil
Baiser volé sur le départ

Au croisement de nos existences
Quelque part sur les terres
De France

Dans les serres le chien se balade
Tandis qu'Anne plante des salades
La porte a été arrachée
Par l'orage de la nuit passée

Florence prépare les paniers
De légumes qu'elle doit livrer
Après il faudra faire les comptes
Voir à la Conf' ce qui s' raconte

J'arrive dans une autre ville
Je file à la radio du coin
Une interview un peu débile
Et je rejoins les musiciens

Au croisement de nos existences
Quelque part sur les terres
De France

Le soir le môme et ses devoirs
Réu de l'asso pour savoir
Quels films ils programmeraient bien
Au ciné-club les mois prochains

Puis dans les voitures ils s'empilent
Toute la bande se rend en ville
Ils arrivent à temps pour me voir
J'arrive sur scène
Bonsoir

Au croisement de nos existences
Quelque part sur les terres
De France
À celles et ceux de la Haute-Saône

Emma Productions / Editions Thoobett
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Calogero


J'ai des volcans de colère
Une mer de la tranquillité
Des rivières de larmes amères
Un rire à fleurir des vallées

J'ai des jardins de tendresse
Des recoins de baisers volés
Des falaises au bord de l'ivresse
Des regrets qui font la marée

Viens viens
Dans mon panorama
Viens viens
Je t'attends dans mon panorama

J'ai des souvenirs en cascade
Une île dans la solitude
De l'insouciance en promenade
Un vague à l'âme dans les Bermudes

J'ai des déserts paradisiaques
Et des enfers de volupté
Un monstre noir au fond d'un lac
Et l'ironie dans un bosquet

Refrain

J'ai la mémoire en Acropole
Une réserve naturelle
Un désespoir au-dessus des pôles
Et l'espérance au pied du ciel

J'ai un océan à franchir
Pour un continent inconnu
Es-tu prêt à le découvrir
Le regard vierge et les mains nues
Refrain

Éditions Thoobett / Warner / Les Poupées
Durée : 03:38
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock/François Bréant


T'es là ça y est t'es là
Je te connais déjà
Par ici et par là
Je t'ai vue au combat
T'es là ça y est t'es là
À qui la faute à quoi
Pourquoi c'est pas l'amour
Pourquoi c'est encore toi

Tu es là ça y est tu es là
Dans mon poing dans mes bras
Tu es là ça y est tu es là
Tu ris de moi déjà

T'es là ça y est t'es là
Au nom de quoi déjà
Noms de dieux poulagas
Ta mère etcetera
Dans un sourire obscène
Dans les eaux de la Seine
D'Alger à la Lorraine
Ça y est tu la ramènes

Tu es là ça y est tu es là
Dans mon poing dans mes bras
Je n'entends déjà plus ma voix
Sous ton rire et tes pas
Du métro aux commissariats
La peur est ton appât
Tu es là ça y est tu es là
Au nom de quoi déjà

Tu es là ça y est
Ça y est tu nous mènes
Il faut que ça gueule
Il faut que ça craigne
Plus on joue ton jeu
Plus on a de beignes
C'est la loi des crosses
Il faut que ça saigne
Même la raison
Va te couronner reine
Au pied de l'instinct
Au nom de l'hygiène
Les fous de l'action
Aiment ta dégaine
Il n'y a plus de gêne
Où y'a de la haine

Tu es là ça y est tu es là
Aux grands maux les gros bras
Je ne reconnais plus ma voix
Quand tu ris aux éclats
Tu es là ça y est tu es là
Je te suis pas à pas
Tu es là ça y est tu es là
Au nom de quoi déjà

Ma douceur ma femelle
Délivre-moi du mal
Attache-moi dans ton lit
Chasse mes idées sales
Que tes baisers m'assomment
Que tes jambes m'enchaînent
Donne-moi goût à ta vie
Que meurt en moi la haine
Donne du goût à ma vie
Que meurt en moi la haine

Editons Thoobett
Durée : 3:38
Paroles : Kent
Musique : Kent, Ludovic Bruni, Fred Pallem, Vincent Taeger, Vincent Taurelle


Voir les paroles sur le disque original ici

Emma Productions, Thoobett
Durée : 03:10
Paroles : Corinne Douarre
Musique : Corinne Douarre

Durée : 05:15
Paroles : S. Regener
Musique : J.Friderichs, Ch. Hartje, R. Pappik, S. Regener

Durée : 04:43
Paroles : Kent
Musique : Kent


Soc CIMG, Soc Emma Prod.
Paroles : Kent
Musique : Kent / Marc Haussmann


Tu ressembles à une photo de vacances
Un horizon dans le regard
J'ai cinq mille ans sur le dos et j'avance
Le long des murs dans ton brouillard
Plus je t'approche plus je m'égare

J'aurais dû au moins avoir la décence
D'un élégant fondu au noir
Mais je suis resté dans le plan séquence
Dans l'intention de te revoir

J'irai demain dans ce café
À la terrasse ensoleillée
On échangera quelques idées
Sans importance

Et puis nous irons chez toi faire l'amour
Au pied du lit dans le miroir
La cruauté de la lumière du jour
Nous jouera un porno blafard
Je m'en voudrai de te vouloir

Mais malgré cela je resterai sourd
À la morale de notre histoire

J'irai demain dans ce café
À la terrasse ensoleillée
On échangera quelques idées
La grande illusion
La grande illusion
La grande illusion

J'irai demain dans ce café
À la terrasse ensoleillée
On échangera quelques idées

J'irai demain dans ce café
À la terrasse ensoleillée
On échangera quelques idées
Sans importance

Thoobett/At(h)ome Lab
Durée : 03:55
Paroles : Kent
Musique : Kent


Tu peux nous voir glander le soir au bord du canal
Assis sur des chaises et des banquettes bancales
On mange des chips on mange des sandwichs
En regardant passer les péniches

On se raconte les tracas quotidiens
Et l'on refait aussi le monde sans les mains
On se refile les bons plans
On n'attend rien des gouvernements
Du royaume de la marge on est résident

On est pauvres mais sexy
On a moins mais c'est mieux
Et mieux ça nous suffit
On est pauvres mais sexy
Sexy 

Bon la crise bien sûr on en parle aussi
Les rois du pétrole et de l'économie
Nous voient-ils en hélicoptère
Quand ils vont à leurs affaires
Avec nos bières nos cacahuètes
Nos pavés en guise de carpette
Ont-ils du dégoût du mépris
Leur faisons-nous peur ou envie

On est pauvre mais sexy
On est beaux comme des dieux
Qui se fringuent dans les friperies
On est pauvres mais sexy
Sexy 

Les clés du pouvoir et des paradis off-shore
Monaco Miami les yachts et les hors-bords
Tout est à portée de rêve il suffit
D'en avoir envie

Tu peux nous voir glander le soir au bord du canal
Assis sur des chaises et des banquettes bancales
On roule des chips
On fume des sandwichs
En regardant passer les péniches

On est pauvres mais sexy
On a moins mais c'est mieux
Et mieux ça nous suffit
On est pauvres mais sexy
On est beaux comme des dieux
Qui se fringuent dans les friperies
On est pauvres mais sexy
Sexy 

Thoobett Editions
Durée : 02:50
Paroles : Serge Gainsbourg
Musique : Serge Gainsbourg


Warner Chappell Music France/Melody Nelson Publishing
Durée : 03:12
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Arnaud Méthivier


C'est le week-end
Finie la semaine
Allons z'à la campagne
Pour nous refaire
Une santé
Rien d'tel que la campagne
J'prends la glacière
Le pack de bières
Et un bon pain de campagne
Les pataugas
Les chapeaux d'paille
Et battons la campagne

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie

On a trouvé
Un joli pré
Près de la nationale
Juste à côté
Des voies ferrées
Mais loin de la centrale
Dans un p'tit bois
Après manger
On part faire une balade
Et quand bien même
On est à pied
J'te fais le coup d'la panne

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie

Dans quelque temps
Dès qu'on pourra
Quand notre plan-épargne
Sera fini
On se paiera
Une maison d'campagne
Oh je sais
T'as peur de t'ennuyer
Toute seule à la campagne
Sans tes copines ça s'rait le bagne
Bon ben tant pis pour la campagne
Mais

Allons z'à la campagne
Et oublions Paris
Cherchons à la campagne
Le vrai sens de la vie

C'est le week-end
Finie la semaine
Allons z'à la campagne

Editions Thoobett/Warner Chappell
Durée : 3:02
Paroles : Kent
Musique : Kent


Voir les paroles sur le disque original ici

At(h)ome Lab, Kent
Paroles : Kent
Musique : Jacques Bastello


On n'est que l'ombre de nos rêves
Sur une planète en papier
Des émotions qui se soulèvent
Et s'égaillent dans les allées

On a construit des cathédrales
Dressé chevaux dressé cheveux
Gravé dans l'air nos initiales
Mais qu'en est-il des oranges bleues

On ne les trouve pas dans les banques
Sur carte bleue
Elles ont le goût de ce qui nous manque
Les oranges bleues

Un jour on s'aime un jour on cède
À la tentation du bonheur
On se love sur un waterbed
Recouvert de pétales de fleurs

À Baltimore ou en Ardèche
Le septième ciel au coin du feu
On veut l'amour on veut l'eau fraîche
Mais qu'en est-il des oranges bleues

On ne les met pas dans des vases
Comme des fleurs bleues
Ne sentiront jamais la vase
Les oranges bleues

Paraît que le siècle sera
Spirituel ou pas du tout
On y va déjà d'un bon pas
Dans nos chaussures en caoutchouc

L'intelligence artificielle
L'ADN au plus haut des cieux
Plus besoin de faire la vaisselle
Mais qu'en est-il des oranges bleues

On les caresse infiniment
Du fond des yeux
Dès que l'on renonce un instant
À nos enjeux

Elles ont le goût de ce qui nous manque
De plus précieux
C'est dans nos absences qu'elles se planquent
Les oranges bleues


Thoobett/At(h)ome Lab
Durée : 04:01
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Kent Cokenstock/Jacques Bastello


J'aurais préféré une chanson d'amour
Sans un mot déplacé toute en détours
Baignée d'insouciance et sourire en fleur
Mais j'ai comme un haut-le-cœur

J'aime un pays qui a le PAF tout ramolli
Dans ce pays y'a des chanteurs pour l'Arménie
Mais y'a surtout un paquet de béni-oui-oui
Et quand ça chie on n'est pas beaucoup dans le maquis

J'aime un pays pour la liberté d'expression
À condition que ça puisse rapporter des ronds
Tout est permis de Jean-Marie à Khomeyni
Aussi tant pis pour ceux qui croient à tout ce qu'on dit

J'aurais préféré une chanson d'amour
Sans un mot déplacé toute en détours
Baignée d'insouciance et sourire en fleur
Mais j'ai comme un haut-le-cœur

J'aime un pays où tout le monde à la parole
Surtout les jeunes qui aiment bien le rock'n'roll
Celui qui brille celui qui mousse et fait des bulles
Belle jeunesse qui rit quand on l'enfume

Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou

J'aime ce pays j'y peux rien c'est dans ma nature
Je dis tout ça pour faire le malin ça c'est sûr
Tant pis pour moi si après ça on est en brouille
Mais mon amour tu sauras qu'au moins j'ai les boules

Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou
Toutoudou toutoutoudou

J'aime ce pays j'y peux rien c'est dans ma nature
J'aime ce pays j'y peux rien c'est dans ma nature



Emi Publishing
Durée : 02:56
Paroles : Kent Cokenstock
Musique : Arnaud Méthivier


Dans la montée Bonafous
Est-ce qu'il y a des bonnes
Est-ce qu'il y a des fous
Je m'en fous
Il y a surtout dans un virage
Une vieille maison encore debout
Et moi elle me fait rêver
Et je me vois l'habiter
Dans un état d'avenir
Un état de revenir
Mais quelqu'un veut la démolir

Un cœur de pierre
Dans une maison au cœur de Lyon
Me fait du gringue et donne le ton
D'une chanson

Sur les pentes de la Croix-Rousse
Il y a des gones
Il y a la rousse
À leurs trousses
La vie s'y écrit en musique
S'y écrit en peinture
S'écrit sur les murs
Et moi ça me fait rêver
Mais d'autres rêves se profilent
Des rêves de grande ville
Au pied de l'hôtel de ville
Pour qui sera cette ville

Les cœurs de pierre
Sont aux enchères au cœur de Lyon
Pour une bouchée de Mac Do
Et c'est con

Dans les rues d'une autre ville
Où je m'exile
Il se passe la même chose
La même chose
Des projets et des rejets
Des pages tournées déchirées
Des regrets
À quoi ça sert de rêver
Sur des pierres empilées
À quoi ça sert de bâtir
Pour un mépris à venir
Pour un mépris à venir

Un cœur de pierre
Quand il se brise c'est d'abandon
Moi j'aurai toujours un cœur de pierre
Dans le fond
Un cœur de pierre
Dans une maison au cœur de Lyon
Me fait du gringue et donne le ton
D'une chanson
Dans la montée Bonafous

Editions Thoobett/Warner Chappell