Journal

Journal berlinois

Vendredi 15 mai 2009



Marc Haussmann m’invite ce soir à une soirée VIP au Puro dans Charlottenburg pour le lancement de Léandra Gamine, jeune chanteuse de 14 ans qui, dixit la présentatrice, rendait tantôt un devoir de latin avant de venir vendre son talent pubère. Elle est formidable, on l’applaudit. Marc connaît le producteur qui a beaucoup d’argent et qui joue l’épate avec les maisons de disques en les conviant à ce show-case avec open-bar. J’y retrouve Corinne Douarre et Boris Steinberg, chanteur berlinois qui a adapté JE SUIS UN KILOMÈTRE en allemand pour son tour de chant...
La boîte est au 20e étage d’un immeuble sur la Tauentzienstrasse, à deux pas de l’Église du Souvenir et domine Berlin que l’on peut admirer by night de tous côtés par les baies vitrées.



La jeune Léandra se débrouille pas mal et nous offre une poignée de chansons dans un style convenu mais cohérent avec l’ambiance. La boîte est bondée. Passés certains détails capillaires et vestimentaires, les spécimens du show-business allemand se comportent comme leurs homologues français. Ils mesurent toutefois vingt bons centimètres de plus, ce qui ne me facilite guère la vision de la scène. Notre petite bande s’amuse joyeusement et je resterai bien un peu pour danser encore sur de la musique bête, mais l’open-bar est fermé et une clientèle nouvelle débarque. La fête à Léandra Gamine est terminée, il faut s’en aller. Mes amis sont fatigués, nous rentrons.