Journal

Au fil du temps

Japy Factory 2012

Quintidi 12 Fructidor CCXX
(vendredi 31 août 2012)


© kent En 2009 j’ai été invité à Beaucourt par Laurent Méthot à la 1ère manifestation artistique de la Japy Factory. Je connaissais Laurent depuis peu. Le hasard avait voulu qu’il me contacte au moment où je préparais l’Homme de Mars. Il souhaitait que je sois le parrain artistique du Museumotel à Raon-l’Étape, un motel à l’abandon extraordinaire qu’il avait totalement rénové avec des amis et où je vous conseille d’aller passer au moins une nuit. Fasciné par le lieu, je m’en suis aussitôt servi comme décor martien pour mes dessins et mes photos de presse. Quelques temps plus tard s’inaugurait la Japy Factory. J’y exposais, cela va de soi, des planches de l’Homme de Mars.

La Japy Factory, c’est l’ancienne usine des établissements Japy. Japy a fabriqué durant trois siècles d’abord des horloges, puis aussi des machines à vapeur, des ustensiles de cuisine, des moulins à café, des réveils, des montres, des chaises, des casques pour l’Armée et les pompiers, des pompes à eau, à essence, des appareils photos, des moteurs électriques, des caisses enregistreuses, des calculettes, etc, etc… surtout des machines à écrire et même un ordinateur avant de fermer définitivement boutique en 1986. L’usine est restée inoccupée jusqu’à ce qu’une bande d’artistes desperados décident de l’investir comme lieu d’expressions graphique, sonore et autres. Quand Laurent m’a demandé de participer à l’édition 2012 de la Japy Factory, je cherchais un aiguillon pour une série de peintures. Le hasard encore faisait bien les choses. Je me suis rendu à Beaucourt au musée Japy malheureusement en réfection, mais j’ai pu avoir accès à la collection complète d’objets entreposés dans les réserves. Que des objets usuels, aucun gadget, rien de gratuit, des vraies choses utiles aux vraies gens. Je les ai pris en photo puis longuement observé jusqu’à la somnolence, jusqu’à ce que le rêve s’en empare et les détourne. Ainsi sont nés les tableaux que je présente à la Japy Factory 2012. Parmi les autres invités, il y a Pascal Hausermann, le génial architecte qui a conçu le Museumotel. Laurent Méthot y exposera aussi ses dernières créations d’inspiration marine. Dirk Polak, ex-Mecano présentera ses peintures surréalistes et jouera de la musique seul et avec Polar Twins. Charlélie Couture a conçu une installation monumentale, “Manhattan”, qui lui tient à cœur depuis des lustres. Il m’en avait déjà parlé en 2008 dans son atelier new-yorkais. Côté musique, il y aura Gadjo Combo et leur jazz manouche revisité. Marc Joubert, le guitariste, a croisé ma route du temps où nous officions dans le rock à temps plein. Il y aura aussi LB Goodson et la violoniste des Manouches Rient que j’ai eu l’occasion de rencontrer. Je ne connais pas tout le monde, mais la manifestation promet d’être belle, surprenante et généreuse. Expos, concerts, DJs, performances.

Je serai au vernissage le 8 septembre en artiste invité, mais aussi en curieux.