Journal Depuis 2002 Journal berlinois Album Panorama En Chine
Extrait 41
> Extrait  1
> Extrait  2
> Extrait  3
> Extrait  4
> Extrait  5
> Extrait  6
> Extrait  7
> Extrait  8
> Extrait  9
> Extrait 10
> Extrait 11
> Extrait 12
> Extrait 13
> Extrait 14
> Extrait 15
> Extrait 16
> Extrait 17
> Extrait 18
> Extrait 19
> Extrait 20
> Extrait 21
> Extrait 22
> Extrait 23
> Extrait 24
> Extrait 25
> Extrait 26
> Extrait 27
> Extrait 28
> Extrait 29
> Extrait 30
> Extrait 31
> Extrait 32
> Extrait 33
> Extrait 34
> Extrait 35
> Extrait 36
> Extrait 37
> Journal Berlinois
> Extrait 38
> Album Panorama
> Extrait 39
> Extrait 40
> Extrait 41
> Extrait 42
> Extrait 43
> Extrait 44
> Extrait 45
> Extrait 46
> Extrait 47
> Extrait 48
> Extrait 49
> En Chine
> Extrait 50
> Extrait 51
> Extrait 52
> Extrait 53
> Extrait 54
> Extrait 55
> Extrait 56

30/12/2009

Happy New Year 2010

En l’an 2009 finissant, nous avons pu voir la jeune femme d’un chanteur de 66 ans, vêtue d’une veste chic ouverte sur sa poitrine dénudée, poser en couverture d’un magazine féminin, tandis que son mari accumulait les problèmes de santé. Je cherche encore le lien logique entre l’érotisme affiché de l’épouse et l’état du conjoint. The show must go on ? À l’enterrement de ce dernier, aura-t-on droit à la veuve en poster dans Marc Dorcel Magazine ?
Dans le même temps, des trains tombaient en panne parce qu’il neige en hiver. Le sommet de Copenhague a jeté un froid sur le réchauffement climatique. On tente une définition de l’identité nationale. Autant de sujets de conversation abordés lors du repas de Noël. En marchant dans les rues du pays des vraies gens, je me demandais encore et encore pourquoi je ne suis pas comme eux alors que j’en suis issu. Je regardais les vitrines de vêtements, la queue infinie dans la rue pour la dédicace lyonnaise du dernier Marc Lévy à la FNAC Bellecour, la brave dame à « Qui veut gagner des millions ? » qui est repartie chez elle avec 48000 euros en répondant approximativement à trois questions de culture générale...
En 2010 j’aimerais goûter avec délices aux joies sur mesure que notre monde engendre, me fondre dans la masse et vibrer à l’unisson avec elle, serrer les dents pour Johnny, vouloir absolument un écran plat, écouter RTL et trouver Libé intello. Oui, je veux vivre avec les vraies gens sans ironiser sur leur sort, leur écrire des chansons policées qui me rendront riche et respectable à leurs yeux. Je veux cesser de m’intéresser au devenir de la morale dans un monde post-humaniste, arrêter de perdre mon temps à améliorer mon empreinte carbone. Je veux aimer l’argent, les 4X4 et les femmes qui vont avec. Je veux payer cher des spectacles truqués dans des stades où l'on me traite comme du bétail et trouver cela génial. Je veux voter pour la chanson de l’année, pour Miss France, pour l’UMP. Je veux envoyer des bisous sur Facebook© de mon iPhone©, porter des caleçons Calvin Klein©, télécharger illégalement et sans état d’âme de la musique et des films, ne plus lire que des livres de management. Je veux m’endetter, avoir un boulot à la con et envie de me suicider pour ces raisons-là. Tomber en dépression sans comprendre pourquoi. Je veux ne plus me demander pourquoi le monde ne change pas.
Je veux être un oxymore vivant, consommer toujours plus sur une planète limitée, condamner la pollution et prendre l’avion plus souvent, vouloir la paix dans le monde et exploiter mon prochain, soutenir Ni Putes Ni Soumises et autoriser le port de la burqa, défendre l’hôpital et l’enseignement publiques et ne plus payer d’impôts, être au chômage définitif à 40 ans et à la retraite à 65, parler du grand amour, un sextoy à la main… Je veux me dire que si tout va mal, c’est de la faute aux autres, pas de la mienne. Je veux me dire que ça ne va pas si mal et qu’il y a plus malheureux et s’il y a plus malheureux c’est qu’ils l’ont bien cherché.
Je veux vous souhaiter une bonne année 2010, de la réussite dans vos projets et la santé, surtout la santé, hein. Ce n’est pas facile tous les jours. Ce n’est pas non plus tous les jours le Nouvel An.
Finalement ne fait-on pas au moment des fêtes la même chose que Madame Hallyday ? On cache nos maux sous le tapis pour danser dessus en tenue sexy et l’on espère que demain sera un autre jour.

À part ça, ça va vachement bien.